Archives de catégorie : Non classé

Découpe CNC Snapmaker

Afin de découper du contreplaqué 3mm voici les réglages utilisés dans Fusion 360

On importe le fichier SVG dans Fusion et on extrude de 3mm les surfaces à conserver vu que l’on veut enlever la matière aux bonnes dimensions
On bascule en mode Manufacture dans Fusion et on crée un nouveau Setup.
On laisse milling et on s’assure que l’origine proposée répond à nos attentes, le cas échéant, la modifier.
Si besoin, dans l’onglet Stock, spécifier les dimension de la pièce qui sera usinée
Ici on spécifie le stock pour une représentation exacte. Pas d’offset et une dimension de 60x80x3
Créer ici un contour 2D pour découper. Dans le premier Onglet, on choisi l’outil et on sélectionne les zones à découper ( cliquer sur les contours en bas de la pièce) et dans le deuxième on demande l’ajout de Tabs pour maintenir la pièce lors de la découpe. 1,5mm de long sur 1 de haut est suffisant, vérifier ensuite la distance suivant le nombre de points d’accroches voulu ( dans cet example, une distance de 20 est suffisante, pas besoin de diminuer )
Dans le 3ième onglet, mettre -0.5mm d’offset sur le bottom height pour s’assurer que la pièce sera bien découpée
Activer une découpe en plusieurs passes en cochant Multiple Depths. Suivant l’outil, utilisez les réglages qui feront la meilleure découpe. Ici je prends une hauteur de 0.6mm par passe ( 1mm a fonctionné aussi mais par précaution je soulage l’outil )
Pour la coupe, passez à la simulation ( bouton droit sur l opération contour ). Ne tenez pas compte de l’avertissement, j’avais oublié de sélectionner les objets et par défaut Fusion les a tous pris.
Une fois la coupe vérifiée, on passe à la génération et exportation du GCODE. Depuis le bouton Actions, sélectionner Post Process.
Si le fichier de Post Process a bien été paramétrer, le Post Processor Snapmaker ( Marlin ) sera sélectionné. Validez et choisissez le nom du fichier
Dans Snapmaker, cliquez sur le bouton Upload Gcode et sélectionnez le fichier généré par Fusion 360. Vérifiez que tout se passe bien, réglez l’origine de votre outil sur la pièce et lancez l’usinage ! En cas de doute, lancez l’opération en montant l’axe Z pour découper dans le vide et s’assurer qu’il n’y a pas d’incohérences.

LaserCut

Pour réaliser la découpe laser et la gravure en surface, 2 fiches SVG seront nécessaires. ( voir l’article sur la vectorisation )

Le Focus ! Très important. Pour la Snapmaker et son laser 1600mw, j’ai relevé un focus à 34,3mm au dessus de la matière à découper.
Dans le logiciel Snapmaker, cliquez sur la gauche sur le gros bouton en forme de laser puis sur la droite cliquez sur le bouton Vector.
Choisissez le fichier dédié à la gravure ( avec ou sans découpe ), puis spécifiez ses dimensions ( 80×80 à et centrez le sur votre table à 40×40 pour qu’il soit centré sur un bout de bois de 80×80
Spécifiez la vitesse de gravure ( 220mm/min à 50% ) ou ( 330mm/Min à 40%) pour graver de manière moins puissante. La gravure se fait en une seule passe.
Ajout des zones noires: Vector puis cocher Fill à 10, order 2, 220/330 mm/min puissance à 40%
Ajout en Vector toujours de la découpe: vitesse 75, 2 passes et une descente de 0.3mm avec une puissance à 100%
Ordre 3 pour le fichier
Cliquez sur le bouton Générer le GCode puis envoyez le sur la table du logiciel. Enregistrez avant le Gcode si besoin pour une future utilisation )

Vérifiez le point de départ en activant le laser à 1% et positionner le départ sans oublier de cliquer sur Cliquez sur le bouton Set Work Origin.

Cliquez sur Run Boundary pour vérifier la zone de découpe en laissant le laser à 1%

Cliquez ensuite sur le bouton de lancement de la gravure / découpe.

Vectorisation d’une image

Afin de travailler correctement la découpe laser, j’ai besoin de fichiers vectoriels SVG propres.
Je mettrai ici au plus court le nécéssaire pour transformer une image type cartoon en SVG et ensuite pour virer l’inutile générer le fichier de coupe ainsi que le fichier de gravure

sélectionner le fichier puis le glisser dans le zone de travail après avoir crée un nouveau document ( 100×100 mm par exp )
On ajuste la taille de l’image à la zone. Astuce: cliquer sur un coin puis maintenir la toucher ALT et SHIFT pour redimensionner en conservant les proportions et avec un redimensionnement centré
Suivant la taille de l’image, la pixéliser avant pour une rapidité de traitement de la vectorisation
Sélectionner l’image puis dans les boutons du dessus, cliquer sur Vectorisation de l’image.
Cliquez sur l’icône de paramétrage de l’outil de vectorisation ( en haut à droite de l’image )
Choisir le mode de vectorisation adapté ( noir et blanc par exp pour faire au plus simple de la découpe et après avoir ajusté les niveau, virer le fond vectoriel noir en spécifiant transparent et un tour noir de 1 point)

Création du fichier pour la gravure

Dans la barre du haut, cliquer ensuite sur décomposer
L’objet toujours sélectionné, cliquez sur le bouton droit puis dissocier.
On a maintenant la main, pour supprimer l’inutile, modifier les couleurs , etc
Sélection d’une Zone, et en haut à gauche, mettre transparent le fond et choisir une couleur pour le contour ( noir 1point )
Premier rendu
Attention à bien supprimer les calques inutiles, il y a souvent du blanc, sur la photo N°2 on voit la différence après avoir viré les calques inutiles. Il ne reste que des contour à 1 point, plus de remplissage
On crée le fichier SVG pour le logiciel qui sera utilisé pour la gravure ( laser ou CNC )

Création du fichier de découpe

Dupliquer le fichier Illustrator

Supprimer les calques inutiles et supprimer les filets qui ne devront pas provoquer une coupe. Utiliser pour cela l’outil de modification plume.

Pour supprimer des zones ou raccorder à d’autres, cliquer sur les points d’encrage.
Il sera des fois nécessaire de supprimer des points d’ancrage et un bout du filet pour aller le raccrocher. Utiliser l’outil plume puis cliquer sur le point à raccorder jusque l’autre point. Faire la liaison sur les points d’encrage.
Et voila, le fichier de découpe est finalisé. Attention de ne pas laisser des filets qui pourraient faire des dégâts à la coupe ( la patte qui tombe par exemple ! )